mardi, 11 décembre 2018

Proche de la rose trémière et de l’hibiscus, avec lequel on peut confondre certaines espèces, le genre Abutilon appartient lui aussi à la famille des Malvacées (les mauves). Il existe environ 150 espèces d’abutilon, annuelles, vivaces ou arbustives, caduques ou persistantes, originaires de toutes les régions tropicales du globe, et de nombreux hybrides horticoles. Seules quelques espèces arbustives venant du Mexique, du Brésil ou du Chili sont cultivées en France métropolitaine.

Arbuste de 1 à 3,50 m de hauteur, son port peut être, selon les espèces, retombant nécessitant un palissage, ou buissonnant aux rameaux érigés ou plus souples. Le feuillage est persistant, semi-persistant ou caduc selon le climat et l’espèce. Les feuilles, simples ou lobées, semblables aux feuilles d’érable, sont découpées, parfois légèrement velues, vert tendre, vert-gris ou tachetées de jaune. L’abutilon est parfois vendu comme « érable d’appartement », appellation erronée qui fait allusion à une vague similitude entre le feuillage lobé de quelques espèces et celui de certains érables. L’abutilon fleurit de mai à octobre sans interruption. Les fleurs sont veinées aux couleurs douces et ressemblent à une jupe droite. En cloche ou en coupe pendant au bout d’un long pédoncule, les fleurs sont généralement solitaires à l’aisselle des feuilles, parfois réunies en grappes. Elles restent épanouies du printemps à l’automne sur certaines espèces. Elles présentent un gros calice de couleur rose, orange, jaune, blanc, rouge, et parfois bleu ou mauve, et des étamines proéminentes également colorées. L’abutilon est peu rustique et ne peut être planté en pleine terre qu’en climat doux. La ramure peut parfois souffrir de gelées exceptionnelles et de courte durée, mais elle repartira de la base sans difficulté. Si la température descend en dessous de -5 °C, la culture en bac s’impose, en rentant l’arbuste à l’abri en hiver dans un local lumineux et hors gel. L’abutilon se plante aussi bien dans un massif qu’en isolé, sur une pelouse, où son abondante floraison attirera les regards. Les potées passeront la belle saison sur la terrasse ou le balcon. L’abutilon grimpant se palisse contre un mur ou sur un grillage, mais son port très étalé permet de l’utiliser aussi en retombant ou comme couvre-sol. Il supportera la compagnie de plantes telle que la suzanne-aux-yeux-noirs, aux fleurs jaunes.

Plus dans cette catégorie : « Myosotis Dipladénia »

Taille d'été

Prunier sauvage

L’arbre de prunier sauvage est la seule prune qui est originaire du sud-ouest. Hors il se trouve à l’état sauvage dans les domaines de la montagne, le long des clôtures...

Viburnum Pragense

  Arbuste très buissonnant, à feuillage vernissé. Fleurs blanches s'ouvrant à partir de boutons roses. Un des rares viornes persistant à floraison printanière. Très rustique. 

Spirée japonaise 'Anthony Watherer'

  La Spiraea japonica 'Anthony Waterer' se distingue des autres espèces principalement par sa floraison ici de longue durée. En effet celle ci dure tout l'été sur la forme de larges...

Dictons de l'été

Pluie du matin,En juillet est bonne au vin 

Juillet sans orage,Famine au village 

Été bien doux,Hiver en courroux 

Qui gèle en été, transpire en hiver, tournera vite ventre en l'air