mercredi, 15 août 2018

Le dipladénia, maintenant appelé Mandevilla, est une plante vivace tropicale volubile cultivée comme plante ornementale pour ses fleurs roses, blanches, rouges ou jaunes. Originaire du Brésil, elle fait partie de la famille des Apocynacées, tout comme le laurier-rose ou la pervenche, avec lesquels elle a en commun la générosité de la floraison. 

 

Vivace non rustique (il gèle à 0 °C), il est généralement cultivé en pot. 

Ses longues tiges souples, ligneuses à la base, s’entourent facilement autour d’un support de 0,50 à 6 m de haut. Elles portent un feuillage persistant, vert foncé brillant, coriace, limitant la transpiration en été, qui est à lui seul d’un réel attrait.

Mais l’atout principal du dipladénia réside dans sa longue et belle floraison. Ses fleurs en trompette, largement ouvertes, le plus souvent à gorge jaune, sont épanouies durant au moins 6 mois, du printemps à l’automne, et plus si l’on dispose d’une véranda. Les premières peuvent apparaître dès le mois de mai, tandis que les dernières se fanent au cours de l’automne, en octobre ou novembre. 

Le dipladénia supporte très bien la culture en pot, même s’il apprécie d’être placé à l’extérieur en dehors des périodes de froid. Une serre ou une véranda sont les endroits parfaits pour l’accueillir. Dans la maison, l’hivernage est plus délicat en raison du manque de lumière et de la faible hygrométrie.

Il peut aussi être cultivé en annuel et remplacé chaque année dans ce cas.

Plus dans cette catégorie : « Abutilon