vendredi, 16 novembre 2018

J'ai testé le BRF

  • Catégorie : Travaux
  • Publication : jeudi 21 février 2013 14:30
  • Écrit par Super Utilisateur
  • Affichages : 2092

 

L'hiver dernier, j’ai testé le BRF (bois raméal fragmenté). J’ai épandu des copeaux de bois sur une parcelle de 10m2 encore enherbée dans l’espoir de créer un potager.

Epandu en novembre, le BRF a ameubli le sol grâce au travail de la micro faune. Il ne me restait plus qu'à planter des pommes de terre. Crédit C. Delhaye

Mon expérience

A force d'écouter des jardiniers me vanter les mérites du bois raméal fragmenté, j'ai fini par tenter l'expérience moi-même.
En novembre 2009, j'ai récupéré du broyat qu’un élagueur ma donné. Je l'ai épandu en couche épaisse (environ 10cm) sur une partie engazonnée puis je l'ai oublié tout l'hiver.
Fin avril 2010, l'herbe avait disparu, digérée par toute la faune du sol qui était restée active, au chaud sous ce manteau. Avec le crochet 4 dents, je me suis contentée de gratter (en insistant un peu mais rien à voir avec ce qu’aurait été un bêchage) ; j’ai mélangé le BRF aux dix premiers centimètres de terre, puis j'ai planté des pommes de terre.
Juin 2010. Opération réussie : elles ont très bien levé, elles sont restées au frais sous ce manteau empêchant l'eau de s'évaporer et je n'ai pas eu à me fatiguer à retourner cette partie encore enherbée; la faune l'a fait pour moi. J’ai arrosé à 2 reprises les pommes de terre au purin d’ortie. Je n’ai pas à ce jour constaté de phénomène de faim d’azote (en se décomposant, le BRF puise l’azote du sol et les végétaux en manqueraient).
Demain ? J'attends avec impatience la récolte qui n'a pas encore eu lieu à l'heure où j'écris ces lignes. Je suis dorénavant une adepte du BRF depuis cet exercice pratique. Cet automne, je vais poursuivre l’expérience sur une autre parcelle. Je vais tâcher de laisser plus longtemps le BRF (l’idéal est 1an et demi), pour rendre ma terre encore plus souple et facile à travailler.

Eclairage

Le broyat de feuillus préparé à l'automne est idéal, mais les jardiniers ne choississent pas toujours le moment où ils auront à dispositon de la matière organique. Crédit C. Delhaye

Apparu au Canada dans les années 80, le BRF est un moyen naturel d’enrichir son sol. Des rameaux frais de feuillus sont épandus sur le sol. Les travailleurs de l’ombre (champignons, bactéries, vers de terre,…), décomposent le BRF, le digèrent et restituent au sol tous les nutriments dont il a besoin. Ainsi, le sol augmente rapidement son taux d’humus. Le BRF est aussi un moyen de corriger, et régénérer des sols pauvres.

Quel bois ?

En théorie : L’idéal est de broyer des branches de feuillus d’un diamètre inférieur à 7cm en sève descendante (c'est-à-dire en automne), la plus riche en sucres, protéines, minéraux, lignine…

En pratique : Il est difficile de faire le tri. Ou l’expérience devient infaisable. La plupart des jardiniers prennent le bois dont il dispose, quel que soit l’époque et l’essence. Les résineux ne sont pas les plus indiqués (ils rendent les sols acides) mais, mélangés avec d’autres, ils feront l’affaire.

Les avantages

Assouplit la terre par le biais de toute la micro faune qui vit activement dessous.
Gain de temps, il vous permet de créer de nouvelles parcelles (potager ou massif) sans bêchage.
Un sol vivant, car protégé de ce manteau
Un sol nourri, et donc plus fertile.
Permet de recycler ses déchets de taille.
Limite les apports d’eau ; il agit comme un paillage
Limite les mauvaises herbes.

Les inconvénients

La faim d’azote. Pour décomposer la matière carbonique, la terre a besoin d’azote ; elle puise dans ses réserves. Apparaît alors la faim d’azote, un phénomène qui se traduit par une carence d’azote dans le sol et donc dans les plantes. Pour pallier à ce phénomène, il existe des solutions :
Cultiver la 1ère année une légumineuse (pois, fève…) qui capte l’azote de l’air et la restitue à la terre.
Epandre une seule fois une couche de compost de 2 à 3cm avant de poser le BRF pour la 1ère fois.

copié sur: http://www.rustica.fr/tribunes-d-experts/j-ai-teste-brf,2934.html